Stockage de carbone, de premiers résultats pour le projet Dycasol de l’Apad

Mesurer les taux de matière organique de parcelles travaillées en agriculture de conservation des sols, c'est l'objet du projet Dycasol, lancé en 2018 par l'Apad. De premiers résultats ont été présentés lors d'un webinaire organisé le 11 décembre par la structure, qui a par ailleurs insisté sur la nécessaire valorisation financière de ces pratiques.
Publication de nouvelles méthodes pour le label bas-carbone, création d'un indicateur de santé des sols, ou mise en œuvre de diagnostic carbone chez les jeunes agriculteurs : indéniablement, le thème du stockage du carbone dans les sols agricoles est au cœur de l'actualité de cette fin d'année. Au sein de l'Apad, les travaux se poursuivent, notamment à travers le projet Dycasol. Lancé en 2018 pour cinq ans, il s'attache à mesurer les taux de matière organique des sols. 672 parcelles, soit 10 000 hectares, sont mobilisées au sein de 120 fermes, dans le Perche et en Centre…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil