L’APCA se prépare à monter en puissance sur la partie conseil

Alors que de nombreux négociants et coopératives devraient opter pour la vente, dans le cadre de la séparation de cette activité avec celle du conseil, les chambres d’agriculture se préparent à accompagner au mieux les agriculteurs dans ce changement de modèle. À commencer par la mise au point du diagnostic des exploitations, duquel découlera le conseil stratégique.
D’ici à la fin de l’année, l’APCA aura formé près de 200 conseillers, près de deux par département, et 75 managers. L’enjeu ? « Être au rendez-vous de l’important challenge qui nous attend sur le volet diagnostic et conseil stratégique, dans le cadre de la mise en place de la séparation du conseil et de la vente des produits phytosanitaires, explique Philippe Noyau, vice-président de l’APCA. Cette montée en puissance ne doit pas se faire dans n’importe quelles conditions : d’où la nécessité d’expérimenter, pour valider ou affiner les protocoles. Chaque conseiller formé teste avec dix agriculteurs, ce nouvel accompagnement, à commencer par…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil