L’association de cultures permet de produire davantage de protéines dans 47 % des cas

Une étude internationale publiée le 3 janvier dans la revue PNAS aborde l'association de cultures sous l'angle productif. Selon Inrae, contributeur de ce travail, cette pratique présente des rendements en grains très légèrement inférieur aux cultures seules, mais une production protéique avantageuse.
association de cultures
Parcelles de trefle violet en association avec une graminee fourragere a Bretenieres (21). Photo : Claire Mousset-Declas.
Le 5 janvier 2022, Inrae met en avant une étude internationale portant sur la productivité des cultures associées et publiée deux jours plus tôt dans la revue PNAS. Les chercheurs d'Inrae se sont unis avec des équipes de l’université Wageningen (Pays-Bas), de l’université d’Agriculture de Chine à Pékin et de l’université d’Agriculture de Mongolie Intérieure à Hohhot. En effet, si l'association de cultures reste…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil