L’avenir de Biocer, obscurci par la hausse du prix de l’énergie

Le contrat d’électricité de la coopérative Biocer, qui collecte des céréales bio, arrive à échéance le 15 octobre. Face à la hausse du prix de l’énergie, les propositions des fournisseurs sont jugées trop hautes. Elles risquent de mettre en péril l’entreprise.
Biocer
« C’est un tsunami qui arrive », alerte Frédéric Goy, directeur de Biocer, qui collecte des céréales bio en Normandie et Hauts-de-France. Le contrat d’électricité Enercoop de la coopérative arrive à échéance le 15 octobre, et sa renégociation risque d'entraîner une hausse conséquente de la facture d’électricité, voire la fin de l’activité de l’entreprise. « Nous ne sommes pas les seuls dans cette situation mais notre contrat arrive à échéance maintenant, s’inquiète Frédéric Goy, interrogé par Référence agro. Les fournisseurs nous indiquent des hausses de tarif de 400 à 600 %, sur une facture actuellement à…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Autres articles du fil