Le blé français s’exporte bien vers les pays tiers

« Un mois d'août exceptionnel en termes d'embarquements ». Pour Olivia Le Lamer, chef de l'unité Grandes cultures de FranceAgriMer, le blé tendre français connaît un succès grandissant auprès des pays tiers. Les chiffres d'exportation au 1er septembre font apparaître une progression des ventes de plus de 30%. 1,6 Mt avait été chargé depuis de début de la campagne contre un peu plus de 1,2 Mt en 2012 à la même époque. Les achats algériens (0,9 Mt) restent prédominants, tandis que ceux du Yémen (0,1 Mt) et des pays d'Afrique subsaharienne (près de 0,4 Mt) sont en hausse. La Chine et l'Arabie Saoudite sont également aux achats. Au final, durant la campagne 2013/14, la France devrait exporter vers les pays tiers 11 Mt (contre 9,9 Mt en 2012/13), pronostique FranceAgriMer. L'organisme public comptabilise environ 1 Mt vendues à l'Egypte même si pour l'instant, le plus gros importateur mondial de blé, préfère s'approvisionner en Roumanie.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *