Le dispositif des BSV pourrait encore être affaibli

Le 30 mars, le Cnopsav a laissé entendre que les Bulletins de santé du végétal, BSV, pourraient voir leurs budgets diminuer une nouvelle fois. Une mauvaise nouvelle pour les acteurs agricoles qui tentent depuis deux ans de maintenir un dispositif efficace malgré les baisses financières. Le ministère de l’Agriculture travaille à une refonte des BSV sur fond de nouvelle gouvernance. Explications.
Copyright : La Coopération agricole
Copyright : La Coopération agricole
Le Bulletin de santé du végétal, BSV, pourrait connaître une nouvelle coupe budgétaire cette année. Pourtant, en 2019, son enveloppe a déjà connu une baisse de 23 %, passant de neuf à sept millions d’euros. Si rien n’est encore officiellement acté, la nouvelle diminution pourrait s’élever à 400 000 euros, selon les chiffres annoncés lors de la réunion de la section végétale du Conseil national d’orientation de la politique sanitaire animale et végétale, le Cnopsav, le 30 mars. Car c’est cette dernière instance qui chapote désormais les actions en matière de surveillance biologique du territoire.…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil