Le drone en agriculture, un marché prêt à décoller

Après la cartographie, le semis de couverts végétaux, le largage de trichogrammes ou la pulvérisation dans les vignobles en pente, les drones sont actuellement testés pour déposer des phéromones à la cime des arbres fruitiers. Même si les usages se multiplient, en pratique, ce marché reste confidentiel. Patrice Rosier, co-gérant d’Agrodrone.fr nous en dit plus.
drone ; agrodrone ; pin ; guichet ; appel à projets
Pose de phéromones à la cime des pins, à l'aide d'un drone. ©Reflet du monde
« Depuis la fin de l’année 2021, nous avons engagé un programme de R&D, sur 3 ans, financé par la Nouvelle Aquitaine pour utiliser les drones dans la pose, à la cime des arbres, d’anneaux microperforés diffuseurs de phéromones », explique Patrice Rosier, le gérant de la société Agrodrone (1). Ce projet est mené en partenariat avec le centre de recherche Invenio. Aujourd’hui, cette technique de lutte contre les ravageurs existe déjà mais se fait manuellement, par des personnes installées sur des plateformes à 15 m de haut. « Le débit de chantier est lent et assez…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil