Le label bas-carbone pousse en élevage, bientôt en grandes cultures

Si les filières d’élevage ont été pionnières dans le Label bas-carbone, à l’image de la coopérative Sodiaal, les productions végétales suivent de près. D’ici à la fin de l’année, une méthodologie dédiée devrait être validée par l’Ademe, avec pour objectif d’engager les premières fermes dès 2021.
Lancé au printemps 2019 par le Gouvernement, le label bas-carbone est un levier pour atteindre les objectifs fixés par la stratégie nationale bas carbone. Les filières d’élevage ont été les premières à se l’approprier, avec la méthodologie Carbon Agri, validée par l’Ademe fin 2019. La coopérative Sodiaal l’a déjà mis en place. « Chez Sodiaal, 95 éleveurs se sont engagés dans le Label bas-carbone sur les 391 à l’échelle nationale », souligne Solène Franque, responsable RSE amont chez Sodiaal (ci-contre), à l’occasion d’un atelier sur le stockage du carbone au salon Produrable à Paris le…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil