« Le Label rouge n’est pas assez présenté comme une réponse aux attentes sociétales »

Avec 15 % de sa production sous Label Rouge, la filière française de volailles est loin devant ses voisins européens. Mais, dans un contexte où de nombreuses démarches et labels voient le jour, avec un panel d'exigences plus restreint, la gamme de produits peine à poursuivre cette dynamique. Décryptage avec Eric Cachan, président du Syndicat national des labels avicoles de France, le Synalaf.
L'accentuation de la dynamique sur les signes de qualité est l'un des objectifs majeurs du plan de filière volaille, adopté en 2017. Plus de deux ans plus tard, et malgré l'investissement de 630 millions d'euros, les objectifs de ce plan, dont celui concernant le Label rouge, n'ont pas été remplis. Le président du Syndicat national des labels avicoles de France, le Synalaf, Éric Cachan, revient sur les raisons de cette stagnation et les leviers d'actions mobilisés pour développer la gamme Label Rouge.

Référence Agro : Le Plan de filière adopté en 2017 une augmentation de 15 % des productions sous Label…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil