Le ministère de l’Agriculture pourrait mieux reconnaître l’agriculture urbaine

Le CGAAER a publié un rapport pour le ministère de l’Agriculture comprenant des recommandations pour permettre le développement de l’agriculture urbaine. Ces préconisations portent sur la recherche, la territorialité, la formation, l’économie et l’emploi dans ce secteur.

Bien que minoritaire en termes de volumes de productions, l’agriculture urbaine (AU) a le vent en poupe. Le ministère de l’Agriculture a commandé un rapport auprès du Conseil général de l’alimentation, de l’agriculture et des espaces ruraux (CGAAER) portant sur la structuration de cette pratique au niveau national. Publié le 14 octobre sur le site du ministère, il entend faire ressortir les atouts que représente l’agriculture urbaine pour le ministère confronté à trois grands enjeux : poursuivre la transition écologique et agroécologique, assurer une alimentation de qualité accessible pour tous et favoriser la relève agricole.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil