Le négoce Cosset fait le lien entre agriculteurs et apiculteurs

Le 28 avril, le négoce Cosset a dévoilé son projet visant à rapprocher agriculteurs et apiculteurs. Au cœur de la démarche, l’installation de ruches connectées, fournies par Bayer, pour suivre, au plus près, la dynamique des colonies d’abeilles jour après jour. Une solution pour positionner au mieux l’usage des produits phytosanitaires et réduire leur impact.
Brigitte Bonnaud, apicultrice, Cécile Jolleau-Cosset, gérante du négoce Cosset et Mickaël Murail, responsable collecte qui suit le dossier des ruches connectées.
Rendez-vous était donné le jeudi 28 avril chez Brigitte Bonnaud, apicultrice à Xanton-Chassenon dans le sud de la Vendée. Depuis le début du mois, l’une de ses douze ruches est connectée, c’est-à-dire installée sur une balance connectée, reliée à une antenne. « Cela me permet de suivre, depuis mon smartphone, l’évolution du poids de la ruche et de la température autour de celle-ci, explique-t-elle. Un bon indicateur pour renseigner sur l’activité de la colonie d’abeilles et repérer les différentes phases au cours de la journée : heure d’entrée, de sortie, périodes de butinage, niveau de nourrissage, date d’essaimage, etc. ».…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil

Yildirim reprend la participation de Rosier, dont Borealis se sépare

30 septembre 2022
Après la vente de son activité azote, qui devrait être cédée à Agrofert pour 810 M€, Borealis se sépare de sa filiale d'engrais minéraux, Rosier. La firme autrichienne a annoncé vendre sa participation de 98,09 %  au groupe turc Yildirim. Les deux groupes ont dévoilé le 26 septembre...