Le numérique, pour aider à mieux traquer les ravageurs

Les outils digitaux pourraient aider les agriculteurs à avoir une estimation de la présence de bioagresseurs dans leurs parcelles, sans avoir à s’y déplacer, et ainsi optimiser les passages de produits phytosanitaires. Les outils sont en cours de développement. En grandes cultures, ils sont testés par Arvalis-Institut du végétal.
Digiferme est un réseau des instituts techniques agricoles dédié à l’innovation numérique. Si son colloque annuel n’a pas pu se tenir dans les champs le 17 mars à cause de la pandémie de coronavirus, Arvalis-Institut du végétal a organisé des conférences virtuelles du 27 au 30 avril 2020. L'une d'entre elles était consacrée au renforcement et à la simplification de l’observation des ravageurs par des outils connectés. « La baisse de la disponibilité des produits phytosanitaires oblige les agriculteurs à surveiller davantage leurs parcelles pour utiliser les solutions de manière optimale et éviter l’apparition des phénomènes…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil