Le plan protéines végétales veut augmenter les surfaces dédiées de 40 % en trois ans

Attendu depuis des mois, le plan protéines végétales a été dévoilé le 1er décembre. Avec un objectif à court terme, Julien Denormandie souhaite accélérer le développement des cultures riches en protéines et s’assurer de l’adhésion de tous.
« Le plus dur est de créer la dynamique », a insisté Julien Denormandie lors de la présentation du plan protéines végétales le 1er décembre. Photo : agriculture.gouv.fr.
Le 1er décembre, le ministre de l'Agriculture, Julien Denormandie, a rassemblé la majorité des parties prenantes pour présenter son plan protéines végétales. Une annonce qui ressemblait à un « top départ » officiel attendu depuis de nombreux mois. Cent millions d’euros sont sur la table, mais le Gouvernement reconnaît qu’il faudra davantage. Des financements supplémentaires viendront du Plan d’investissement d’avenir, PIA, et de BPI France, a promis le Gouvernement, mais sans que les montants ne soient connus. Pour s’assurer du suivi des objectifs, tous les acteurs vont signer une charte d’engagement, « un point fondamental pour la réussite du plan…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil