Le président de Vivadour nous en dit plus sur le choix d’une direction « collégiale »

Le recrutement du nouveau « directeur de la stratégie et du développement coopératif » de Vivadour aura pris huit mois : le temps nécessaire pour refondre le poste de directeur général. Cette fonction n’existe donc plus. Cinq directeurs se partagent désormais, de façon collégiale, le pilotage de la coopérative, en lien très étroit avec les élus. Le président, Jean-Marc Gassiot-Bitalis, nous explique ce choix.
Monsieur X
« Suite au départ de Franck Clavier, l’ancien directeur général, en septembre 2019, le conseil d’administration s’est posé cette question : quelle organisation est la plus appropriée pour notre groupe ? La volonté de mettre en place une gestion collégiale, d’impliquer encore plus fortement le comité de direction et les élus, a fait l’unanimité, explique Jean-Marc Gassiot-Bitalis, président de Vivadour. Voilà pourquoi nous avons choisi de recruter un directeur de la stratégie et du développement coopératif, qui officiera aux côtés des quatre autres directeurs déjà en place : administratif et financier ; pôle céréales, légumes et productions animales ; pôle…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil

Le pôle amont de Terrena, remodelé

21 octobre 2020
Pour redonner de la visibilité à la coopérative au sein du groupe, la gouvernance de Terrena a fait évoluer le pôle Amont. Un comité de pilotage a, depuis quelques semaines, été mis en place. Ce comité de pilotage est chargé d’animer la feuille de route de la coopérative, de conduire...