« Le problème du conseil simultané à la vente devrait être résolu prochainement », Jean-Baptiste Moreau

Le 23 janvier, le rapport d'évaluation de la loi EGalim 1 a été présenté par ses quatre co-rapporteurs à l'Assemblée nationale. Les députés ont élaboré 23 propositions pour améliorer le dispositif. Jean-Baptiste Moreau, l'un des rapporteurs, fait le point, notamment sur la séparation du conseil et de la vente.
Jean-Baptiste Moreau ; Loi Egalim ; séparation vente conseil
Deux jours après avoir présenté le rapport d’évaluation de la loi EGalim 1, Jean-Baptiste Moreau, l’un des co-rapporteurs, s’est entretenu avec Référence agro, en particulier sur la question de la séparation de la vente et du conseil. Référence agro : Vous avez émis 23 préconisations dans votre rapport. Que va-t-il se passer maintenant ? Jean-Baptiste Moreau : Il s’agissait d’un premier retour sur la loi EGalim 1, mais à mon sens, il faut que nous ayons plus de recul, y compris sur EGalim 2. Je pense qu’une nouvelle évaluation des deux lois et de…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Autres articles du fil