Le projet « Secure colza » livre ses premiers résultats

Une plateforme pour tester, sur le terrain, l’impact du travail du sol, de la date de semis et de la fertilisation sur le rendement et la rentabilité du colza dans le Nord de la France. Tel est l’enjeu du projet « Secure colza », déployé en 2020 par Noriap, RAGT Semences et Agrosolutions. Et désormais Dijon Céréales. Le premier bilan chiffré est paru.
Secure colza
© Agrosolutions
Quel itinéraire technique permet au colza de décrocher les meilleurs rendements et marges ? Des premiers éléments de réponse, chiffrés, ont été dévoilés le 25 janvier par les trois partenaires du projet Secure colza : Noriap, RAGT Semences et Agrosolutions. Au cœur du programme, une plateforme d’essais implantée près d’Amiens en 2020. Pour 2021/22, un second site a été déployé en Côte d’Or, en partenariat avec Dijon Céréales.

Des marges brutes allant de 911 à 1294 €/ha

Plusieurs modalités ont été comparées : travail du sol précoce ou tardif ; dates de semis allant du 7 août…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil