« Le renouvellement des cheptels apicoles pourrait être compromis », Sylvain Lafarge, président de l’Itsap

Pour Référence agro, le président de l'Itsap-Institut de l'abeille, Sylvain Lafarge, analyse l'année 2021, annoncée catastrophique pour la production de miel, et plus globalement pour l'apiculture française. Il revient sur l'organisation de la filière, et l'action de l'Itsap, pour faire face. Entretien.
Sylvain Lafarge; Tsap; Apiculture
Sylvain Lafarge, président de l'Itsap.

Référence agro : Quelle est la portée, pour l'apiculture française, de la baisse de production de miel annoncée pour 2021 ?

Sylvain Lafarge : La météo est l'une des causes principale, avec un coup de froid en avril qui a stoppé les floraisons. Du fait du manque de ressource, les apiculteurs ont eu recours au nourrissage ou aux transhumances des ruches. Mais la production devrait tomber sous les 15 000 tonnes, contre 30 000 l'an passé. La chute des volumes de certains miels, par exemple produit à partir d'acacia, pose d'ores et déjà des problèmes économiques. Le miel français essaye de…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil