Le Snia avance sur le soja non déforesté

Les professionnels de la nutrition animale ont rappelé, lors de leur conférence de presse le 1er octobre, l’engagement du secteur dans la structuration d’une démarche de responsabilité sociétale. Près de 30 % des fabricants français d’aliments ont aujourd’hui signé la charte Duralim et l’approvisionnement en soja non déforesté progresse. Mais des limites apparaissent.
Qu'elle soit animale ou humaine, l'alimentation ressort comme une source importante de gaz à effet de serre. Pour le secteur de la nutrition animale, la responsabilité est d'autant plus importante qu'une de ses matières premières est directement liée à la déforestation : le soja. Le Syndicat national de l'industrie de la nutrition animale, Snia, a rappelé l’engagement du secteur « pour et avec ses adhérents » dans la structuration d’une…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil