Les accords commerciaux européens empêchent la construction d’un Plan protéine selon la Coordination rurale

La Coordination rurale (CR) et France grandes cultures (FGC) expriment, le 13 mai, leur conviction « qu’aucun plan protéine n’est possible en Europe avec les actuels accords commerciaux », qui forment selon elles « un verrou qui empêche tout développement sérieux et tout objectif d’amélioration de la sécurité alimentaire. » Les deux structures épinglent les « nombreux opérateurs qui se complaisent dans la situation actuelle, […] des géants du grain qui font un lobbying redoutable à… nos coopératives agricoles qui ne pensent plus à leurs adhérents ! » Et Bernard Lannes, président de la CR, de préciser : « C’est le fameux « libérer pour protéger » du président Macron ; en libérant le commerce des céréales en France, on freinera les importations de tourteaux de soja OGM ou de tournesol d’Ukraine. »
 

Autres articles du fil