Les acteurs agricoles se mobilisent pour la qualité de l’eau en Charente-Maritime

Pour diminuer les teneurs en nitrates et pesticides des eaux du bassin versant de l’Arnoult – Lucérat, qui alimente notamment l’île d’Oléron, un contrat a été signé le 7 septembre. Des nouvelles actions sont mises en place.
eau
Le 7 septembre 2022, les acteurs du bassin versant de l’Arnoult et de l’aire d’alimentation du captage de Lucérat se sont réunis à Saint Hippolyte (17) pour signer le renouvellement, pour cinq ans, du contrat territorial pour l’amélioration de la qualité de l’eau. Les actions sur le bassin ont démarré il y a dix ans. Outre les représentants de l’État, la Chambre d’agriculture de Charente-Maritime, Océalia, la coopérative de Beurlay,…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil

Le Conseil d’État s’oppose à cinq projets de bassines en Charente-Maritime

8 février 2023
C'est un feuilleton à rebondissements comme en réservent les projets de bassines de rétention d'eau portés par le secteur agricole. L'avenir de cinq de ces bassines en Charente-Maritime, dans les communes de La Laigne, Cramchaban et la Grève-sur-le-Mignon, s'assombrit avec l'avis émis par le...