Les agriculteurs n’utilisent pas le glyphosate sans raisonnement agronomique

Loin des idées reçues, l’enquête conduite par Acta, Arvalis, Terres Inovia, l’ITB et la Fnams auprès de 10 000 agriculteurs en grandes cultures à l'été 2019 écarte le recours systématique au glyphosate pour désherber. Elle montre bien un choix en lien avec des enjeux technico-économiques à l’échelle de la rotation. Et une forte inquiétude, faute d’alternatives novatrices.
Multiplication semences JLandrieu
L’usage du glyphosate est-il irraisonné ? Dans quelles situations de désherbage s’applique-t-il ? Des solutions novatrices peuvent-elles être rapidement mises en place ? Et quel seraient les impacts financier et technique, de son arrêt programmé en France fin 2020 mais avec deux ans de plus pour les situations d’impasse ? Pour mieux cerner les conséquences de ce retrait, quatre instituts techniques, Acta, Arvalis, Terre Inovia, l’ITB et la Fnams ont mené sur l'été 2019 une vaste enquête en ligne auprès de 10 000 agriculteurs. Premier constat : 94,8 % d’entre eux utilisent le glyphosate de façon…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil