« Les coop digitalisées sont mieux armées face à la crise », Olivier Frey

Après un doctorat en économie, Olivier Frey a choisi le conseil en stratégie et la formation. Fort d'une expérience d'une quinzaine d'années auprès des coopératives agricoles, il publie une vaste étude comparative des groupes européens. 

Pourquoi avez-vous lancé cette étude ?

Le Copa-Cogeca, fédération des syndicats agricoles européens publie régulièrement une synthèse sur les coopératives de l'UE en se limitant au chiffre d'affaires. Ma démarche est plus complète : je compare les ratios financiers et les stratégies de développement. C'est l'aboutissement d'une collecte de données étalée sur trois ans.

Quel périmètre avez-vous retenu ?

Je suis parti de la définition d'une coopérative agricole, telle que la donne l’Alliance Coopérative Internationale. J'ai par ailleurs exclu certains groupes cotés en Bourse, pour lesquels la coopérative ne détient plus la majorité des parts, comme le groupe irlandais Kerry, qui n’est plus détenu…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil