Les coopératives peu identifiées comme accompagnatrices des pratiques de rupture

Pour mieux comprendre la manière dont les coopératives accompagnent la diffusion de l’innovation, la chaire AEI a mené plusieurs enquêtes. Selon les résultats présentés le 17 septembre, les structures ne sont pas toujours identifiées pour la mise en œuvre de pratiques de rupture.
« Dans un contexte de diversification des pratiques, l’enjeu de l’identification et du déploiement des innovations chez les agriculteurs nous interroge », pose Sébastien Fourmont, du service recherche et innovation chez Terrena, lors d’un webinaire organisé le 17 septembre sur la diffusion de l’innovation. La coopérative porte avec Agrial et Triskalia, mais aussi l’Inrae et des établissements d’enseignement supérieur, la chaire Agriculture écologiquement intensive (AEI), depuis 2011. Dans le cadre de son axe « accompagnement au changement de pratiques », des travaux ont été menés pour mieux comprendre les vecteurs de diffusion de l’innovation et le rôle des coopératives dans ces…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil