« Les ecoschemes seront un soutien direct aux pratiques durables »

Si la transition agroécologique est nécessaire pour lutter contre le réchauffement climatique, la question de son financement reste entière. À l’occasion d’une conférence organisée par Agridées, les paiements pour services environnementaux ont été plusieurs fois évoqués comme la voie à emprunter, notamment à travers la Politique agricole commune.
« La transformation de l’agriculture est à terme plus importante que celle du secteur énergétique, pourtant responsable de 70 % des émissions, car elle met en jeu notre rapport au vivant et aux écosystèmes », estime Christian de Perthuis, professeur d’économie et fondateur de la Chaire économie du climat (CEC), en ouverture de la conférence « Entreprise agricole et défi climatique », organisée le 29 septembre par Agridées. Si le rôle de l’agriculture dans cette transition a été maintes fois souligné, son financement continue d’animer les débats. « La question que l’on se pose aujourd’hui, c’est qui paie la transition de l’agriculture »,…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil