Les fabricants d’aliments bretons ne veulent plus jouer le rôle des banques

Les entreprises bretonnes de la nutrition animale réunies au sein de Nutrinoë ont demandé le 11 septembre par voie de communiqué « une implication plus grande des banques dans l'équilibre économique des élevages ». Nutrinoë propose ainsi l'organisation d'une table ronde entre les principaux acteurs « pour partager le diagnostic et trouver des solutions ensemble ». Les entreprises de nutrition animale considèrent en effet qu'en raison de l'implication limitée des banques, elles ont « largement contribué à l'équilibre financier des filières animales bretonnes ». Nutrinoë explique par exemple que « sur la base d'un encours moyen de 30 jours, le coût financier supporté actuellement par les fabricants d'aliments est de près de 10 M€/jour ouvré ».

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *