Les nitrates agricoles dans le viseur de l’Agence de l’eau Seine-Normandie

Le point annuel sur l’état des eaux dans le bassin Seine-Normandie a encore une fois pointé la responsabilité de l’agriculture. L’Agence de l’eau a choisi de concentrer sa communication sur les nitrates, dont les teneurs sont en augmentation. Sans oublier les pesticides, qui restent la pollution agricole principale.
Christophe Poupard, directeur de la connaissance et de la planification, et Patricia Blanc, directrice générale de l’Agence de l’eau Seine-Normandie.
« Nous ne sommes pas au stade qu’à connu la Bretagne mais nous ne voulons pas y arriver », insiste Christophe Poupard, directeur de la connaissance et de la planification à l’Agence de l’eau Seine-Normandie. À l’occasion d’un point sur l’état des eaux en 2020 dans le bassin Seine-Normandie le 15 janvier, l’Agence a choisi de faire un focus sur la pollution par les nitrates. « Elle est en augmentation en 2020 et est responsable de la dégradation de 42 % des nappes d’eau souterraine », indique Patricia Blanc, directrice générale de l’Agence. L’agriculture est montrée du doigt : 70 % des nitrates…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil