Les OS anticipent une moisson précoce, sous le signe du Covid

La moisson s’annonce, cette année, précoce et un peu particulière. Même si le déconfinement est acté, les gestes barrières restent nécessaires pour limiter la propagation du virus. Comment concilier sécurité, efficacité et convivialité durant la livraison de la collecte ? Le point avec Sandrine Hallot, directrice pôle produits, marché et services de la Fédération du Négoce Agricole et Antoine Hacard, président de la Coopération Agricole métiers du grain.
Dans les parcelles d’orge, le bal des moissonneuses batteuses devrait commencer mi-juin, avec une quinzaine de jours d’avance sur le planning habituel. Pour les négoces et les coopératives, la réception de la collecte des agriculteurs s’annonce cette année un peu particulière, pandémie oblige. Tout doit être calé pour réceptionner les grains en toute sécurité pour les agriculteurs et les salariés. Chacun s’y prépare, guidé par les fédérations nationales. Le 14 mai, la FNA a diffusé à ses adhérents un « protocole moisson ». « Il décompose chaque étape de la livraison : de l’arrivée du camion à son départ du…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil