Les premiers bouchons EasyConnect, commercialisés en France en novembre 2023

Un webinaire présentant une expérimentation européenne en mars 2023, avant une arrivée sur le marché en novembre de la même année. Telles sont les ultimes étapes du déploiement d'EasyConnect. Lors du Sima 2022, les onze firmes impliquées dans le projet ont précisé le calendrier de ce dispositif de remplissage sécurisé des pulvérisateurs.
Easyconnect
Les parties prenantes d'EasyConnect ont évoqué le calendrier de déploiement de ce projet, lors d'une conférence organisée au Sima.

Une conférence organisée le 8 novembre 2022, auSima, a permis d’en savoir plus sur le calendrier d’EasyConnect. Projet initié en 2012, ce dispositif associe un bouchon innovant, pour les bidons de produits phytosanitaires, à un connecteur spécifique permettant le remplissage du pulvérisateur en réduisant les risques liés aux manipulations, aussi bien pour l’agriculteur que pour l’environnement. En France, les premiers bidons équipés et les premiers connecteurs seront disponibles en novembre 2023. Les onze firmes (1) impliquées évoquent un déploiement progressif.

Un débit de déploiement progressif pour EasyConnect

« L’ensemble des formulations liquides de 5 à 15 litres, multiplié par onze fournisseurs, cela représente un nombre de références très important, rappelle Isabelle Delpuech, responsable agriculture durable chez Syngenta. À cette heure, seuls deux fabricants de bouchons sont impliqués. Il est impossible de modifier toutes les lignes de production d’un seul coup. » Pour ce projet européen, les premiers pas se joueront en France, mais aussi aux Pays-Bas, au Royaume Uni, au Danemark et en Allemagne. Les bidons de 5 et 10 litres ouvriront la voie. Les firmes restent maîtresses des modalités et de la chronologie d’adoption d’EasyConnect à leur niveau. L’objectif est d’équiper l’ensemble des lignes de fonctionnement des firmes pour 2030.

Point d’interrogation sur le prix des connecteurs

« Le bouchon reste facilement manipulable à la main », glisse Isabelle Delpuech. Pour les agriculteurs, il ne sera donc pas indispensable de disposer d’un connecteur pour les ouvrir. Les parties prenantes du projet n’ont, en effet, pas la main sur la commercialisation de ces connecteurs. Trois à quatre fabricants sont, à cette heure, prêts à en produire. Le prix reste un point d’interrogation. Les firmes espèrent que le dispositif sera éligible à des dispositifs d’aide. Elles affirment que le prix des bidons équipés n’augmentera pas quand EasyConnect sera déployé.

Un webinaire commun entre Croplife, fédérant les firmes phytosanitaires au niveau européen, et l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), est prévu pour mars 2023, pour présenter une étude détaillée sur une expérimentation du dispositif menée au sein de quatre pays pilotes, dont la France fait partie.


(1) Adama, BASF, Bayer, Certis-Belchim, Corteva, FMC, Nufarm, Rovensa, Sumitomo, Syngenta et UPL.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Autres articles du fil

EMC2 valorise son capital social

9 décembre 2022
EMC2 a tenu son assemblée générale le 9 décembre. La coopérative a révélé le bilan de la campagne 2021/2022, en forte croissance. Le chiffre d'affaires consolidé du groupe atteint 685 M€, en hausse de 23 %. Le chiffre d'affaires appro, en hausse de 37 %, est à 126 M€, dont 32,4 M€...