Les semenciers, actifs et réactifs

L’assemblée générale de l’UFS se tient ce jeudi 5 novembre. Hier, Claude Tabel et Rachel Blumel, le président et la directrice générale de l’union, ont fait le point sur l’année écoulée. Surfaces de production de semences, bilan de l’export, contribution du secteur aux CEPP et au contrat de solutions, montée du bio... autant de sujets évoqués, chiffres à l’appui.
Le 4 novembre, à la veille de son assemblée générale, l’UFS, l’Union française des semenciers, a fait le point sur la campagne écoulée. Une année marquée par une stratégie d’ouverture, de dialogue et d’interactions avec la société et les parties-prenantes. « Nous avons participé à différents débats, Pac, Farm To Fork, sommes allés à la rencontre des étudiants... rappelle Claude Tabel, président de l’Union. Il est important de prendre le pouls pour préparer l’avenir. »

Un CA de 3,3 Mds€

Malgré les difficultés de ces derniers mois, climatiques, logistiques, sanitaires ou réglementaires, la filière a tenu le cap. Le chiffre d’affaires global…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil