LFDay 2022 – L’agrivoltaïsme se structure, les start-up en ordre de marche

L'agrivoltaïsme a fait l'objet de prises de positions de la part du Sénat, de l'Ademe ou de l'Afnor, ces derniers mois. Pour les acteurs de ce secteur présents au LFDay, le 14 juin, ces signaux sont positifs en vue de l'indispensable structuration d'une filière encore jeune.
agrivoltaïsme
Le stand de Sun'agri, lors du LFDay 2022.
Parmi les quelque 120 start-up présentes lors du LFDay, le 14 juin à Paris, se trouvaient notamment Ombréa et Sun'agri. Leur point commun : l'accompagnement de projets d'agrivoltaïsme. Avec la même philosophie : prioriser la production agricole, en faisant des panneaux photovoltaïques un outil au service de la culture, et en plaçant donc la production électrique au second plan. Une ligne de conduite qui a la cote. Le Sénat et plus récemment l'Ademe se sont positionnés dans ce sens. « La France est le premier pays à avoir lancé des appels à projets dédiés,…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil