Limagrain, en mode start-up sur les protéines végétales

Limagrain mobilise toutes ses équipes et filiales pour développer les protéines végétales pour l’alimentation humaine. Sur ce nouveau créneau, la coopérative compte avancer par étape et s’estime encore fonctionner en mode start-up. Explications avec Guillaume Baglin, directeur filières légumineuses, et Carine Pothier, responsable marketing et nouvelles filières.
« Toutes les équipes de Limagrain travaillent sur le projet » : Guillaume Baglin, directeur filières légumineuses de Limagrain.
Au cœur de la plaine de Limagne, Limagrain souhaite développer les protéines végétales pour l’alimentation humaine. «Nous ne pourrons pas continuer à consommer comme aujourd’hui, explique Guillaume Baglin, directeur filières légumineuses. Nous devons rééquilibrer la part des protéines animales et végétales dans l’alimentation. » Une évolution qui va également dans le sens de l’agroécologie en allongeant les rotations avec des plantes fixatrices d’azote. Le groupe coopératif progresse. « Nous travaillons sur ce dossier en mode start-up, en adoptant une posture de testeur et d’observateur de ces marchés très divers, ajoute Guillaume Baglin.  Aujourd’hui, les rendements ne sont pas toujours au…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil