L’Inrae étudie l’impact de la qualité de l’air sur le stockage du carbone

Lauréat d’un appel à projet du ministère de la Transition écologique et de l’Ademe sur la qualité de l’air, le projet Recaps, piloté par l'Inrae, a pour ambition de mieux comprendre les relations entre pratiques agroécologiques, stockage du carbone et qualité de l’air. Les résultats sont attendus pour 2023.
sdr
Les connaissances sur les relations entre les pratiques agricoles, les rendements et la qualité de l’air sont encore à approfondir. Un nombre croissant de projets de recherche se focalise néanmoins sur ces enjeux. C’est le cas du projet Recaps*, coordonné par Inrae, dont la réunion de lancement s’est tenue début septembre. L’objectif de ce projet est double : modéliser l’impact sur la qualité de l’air des pratiques agricoles favorables au stockage du carbone dans le sol, mais aussi mieux évaluer l’impact de la pollution atmosphérique sur ce potentiel de captation du carbone. « Beaucoup d’études se sont déjà intéressées au…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil