L’Inrae se mobilise pour déployer à grande échelle une gestion durable des sols

Pour atténuer le réchauffement climatique, se passer d’une optimisation du stockage de carbone dans le sol sera difficile. Dans un article publié le 27 octobre dans Nature Communications, une équipe internationale de chercheurs, pilotée par l’Inrae et l’Université de Bonn, dessine les contours d’une stratégie mondiale en la matière, reposant sur les spécificités des différentes régions du globe.
Pour optimiser le potentiel de stockage du carbone des sols agricoles, une équipe internationale de scientifiques, dirigée par l’Inrae et l’Université allemande de Bonn en appellent au déploiement d’une stratégie mondiale de séquestration du carbone. Les actions proposées sont précisées dans un article publié le 27 octobre dans Nature Communications. Celles-ci pourraient permettre de réduire d’un tiers l'augmentation du CO2 dans l'atmosphère, mais aussi d’accroître significativement les rendements dans plusieurs régions du monde.

Développer l’agriculture de conservation des sols

Sur le terrain, les scientifiques se prononcent pour la montée en puissance de l’agriculture de conservation des…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil