Local, juste rémunération, les attentes pour le bio évoluent

Poussée par les politiques publiques et la demande, l'offre bio continue de se développer en France. Les exigences sociales complexifient néanmoins la mise en place de nouvelles gammes, ont témoigné Blédina et Picard, lors d'une conférence organisée par la Fnab et l'agence de conseil Utopies, le 26 novembre.
Si le marché du bio est en pleine croissance, l'offre n'est pas toujours simple à construire. D'autant plus que les exigences des consommateurs évoluent. « La principale observation que l'on fait actuellement, c'est que le bio n'est plus suffisant, d'autres valeurs prennent de l'ampleur, notamment celle de la rémunération des agriculteurs », indique Philippe Henry, président de l'Agence bio, lors d'une conférence organisée le 26 novembre, par la Fnab et l'agence de conseil Utopies. Une nouvelle donne que doivent prendre en compte les nouveaux acteurs du marché du bio. « Se mettre au bio, ce n'est pas juste accoler un…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil