Logistique des grains : tout roule… sauf le train !

La semaine passée, nous évoquions quelques tensions possibles sur le plan logistique pour le réappro des intrants. Pour l'acheminement des grains vers les ports, camions et péniches assurent les rotations. Seul point noir, les trains dont le nombre est en constante diminution : chauffeurs et aiguilleurs faisant valoir leur droit de retrait dans ce contexte de pandémie.

Du port de Rouen à celui de la Pallice, même constant : la demande à l'export reste soutenue. L'activité portuaire tourne à plein régime après une période plus calme due aux grèves de ce début d'année. « En mars, 300 000 tonnes ont été expédiées, notamment vers la Chine et l'Arabie Saoudite, liste Simon Aimar, responsable céréales à la Sica Atlantique. Les prévisions sur le mois d'avril sont également très bonnes. » Même dynamique chez Sénalia où 600 000 tonnes ont été chargées…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil