Loi Climat, Julien Denormandie défend ses positions devant les sénateurs

Alors que la loi Climat et résilience sera étudiée par le Sénat à partir du 15 juin, Julien Denormandie a été auditionné le 18 mai par la commission de l'aménagement du territoire et du développement durable. Il a réaffirmé son attachement à la souveraineté alimentaire et à la qualité nutritionnelle de l’alimentation.
Julien Denormandie ; Loi climat et résilience ; Sénat
Julien Denormandie s'est exprimé le 18 mai devant la commission de l'aménagement du territoire et du développement durable du Sénat. © Public Sénat
La loi Climat et résilience a été adoptée par l’Assemblée nationale le 4 mai, et est désormais entre les mains des sénateurs. Ces derniers ont lancé une consultation auprès des élus locaux, et entendu plusieurs membres du gouvernement. Le 18 mai, c’était au tour de Julien Denormandie de répondre aux questions des sénateurs.

Des leviers pour limiter les engrais azotés

Il a commencé son intervention en rappelant l’importance de la souveraineté agroalimentaire et l’objectif de l’Etat de sortir de la dépendance au soja brésilien, grâce au plan protéines. Le ministre de…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil