Loi de finances 2019 : 4,6 Mds € pour l'agriculture, MAEc et bio en baisse

Le projet de loi de finances pour l’année 2019 prévoit de doter le ministère de l’Agriculture de 4,6 milliards d’euros, contre 5,23 milliards d’euros en 2018. Ces quelque 10 % de baisse sont à relativiser, selon Stéphane Travert : les fonds alloués aux allègements de charges spécifiques à l’agriculture ne relèvent plus de son ministère, mais du projet de loi de financement de la sécurité sociale. Le ministre assure ainsi qu’il dispose d’un « budget stable », compte tenu de l’évolution du périmètre d’action du ministère.

Baisse des MAEC et des aides bio

Dans le détail, le financement de l’indemnité compensatoire de handicaps naturels (ICHN) est porté à 284 M€ et augmente ainsi de 24 M€ par rapport à 2018, dans le contexte de révision du zonage des zones défavorisées simples.
Les moyens alloués aux mesures agro-environnementales et climatiques (MAEc), ainsi qu’aux aides à la conversion en agriculture biologique s’élèvent à 63 M€ en autorisations d’engagement (AE), contre 81,4 M€ en 2018. Une baisse plus importante si l’on prend en compte le cofinancement État-Union européenne. Il s’élevait à 325,6 M€ en 2018, contre 252 M€ en 2019.

Le budget présenté le 24 septembre se découpe ainsi : 31 % du budget pour la compétitivité et la durabilité des secteurs couverts par le ministère (agro-alimentaire, agriculture, aquaculture, forêt, pêche), 31 % pour l’enseignement technique agricole ; 13 % pour la mise en œuvre des politiques ministérielles ; 11 % pour la sécurité et qualité sanitaire de l’alimentation ; 8 % pour l’enseignement supérieur et la recherche agricole ; et 5 % pour la forêt.

SAy et E.P.