Maïsadour élabore « un plan rebond » pour son activité canard gras

C’est par écrans interposés que les adhérents de Maïsadour ont assisté, le 1er décembre, à l’assemblée générale du groupe. Parmi les sujets évoqués : la bonne santé des pôles semences et agricole et la nécessité de redresser l’activité canard gras.
Maïsadour clôture son exercice 2019/20 avec un chiffre d’affaires stable, à 1,358 milliard d’euros. « Dans ce contexte particulier de marchés en baisse, de loi Egalim et de la Covid-19, les activités des pôles semences et agricole ont significativement amélioré leurs résultats, avec un record de ventes et de parts de marchés en semences de maïs, expliquait Philippe Carré, le directeur général de Maïsadour lors de l’assemblée générale du 1er décembre. La situation des pôles volaille et gastronomie est plus contrastée, avec une amélioration sur les catégories saumon, poisson frais et salaison. En revanche, la filière canard gras fait face à…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil