Pesticides, la Commission supérieure des maladies professionnelles devrait se pencher sur l’étude de l’Inserm

Comment traduire la récente expertise de l'Inserm, sur le lien entre exposition aux pesticides et risques d'apparition de maladies, en décisions concrètes pour la prise en charge des pathologies concernées ? La Commission supérieure des maladies professionnelles en agriculture (Cosmap) a pour vocation d'éclairer cette question. Explications sur le fonctionnement de cette instance.
Claire Bourasseau ; maladies professionnelles ; Cosmap
Claire Bourasseau, responsable du service « victimes » de l'association Phyto-Victimes (copyright Phyto-Victimes)
Le lien entre exposition aux pesticides et risque d'apparition de maladies a fait l'objet d'un éclairage substantiel tout récemment. Avec environ 5200 études scientifiques épluchées, l’expertise publiée par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), le 30 juin dernier, n'a pas manqué de faire réagir. Si les auteurs de ce travail ont insisté sur le caractère strictement scientifique de leur travail, celui-ci n'en vise pas moins à éclairer les décisions politiques. L'une des instances qui se penchera, à coup sûr, sur les conclusions de l'Inserm, est la Commission supérieure des maladies professionnelles en…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil