Méthanisation, l’AAMF ambitionne le développement de 500 stations de bioGNV d’ici à 2025

La production de bioGNV à base de biogaz est un débouché encore modeste pour la méthanisation agricole. Ce carburant alternatif pourrait toutefois profiter de l'essor de la filière. L'Association des agriculteurs méthaniseurs de France (AAMF) espère ainsi accompagner la sortie de terre de 500 stations d'ici à 2025, contre une poignée aujourd'hui.
bioGNV ; AAMF
Une des stations de bioGNV pionnières en France.
Le rapport de la mission d'information du Sénat sur la méthanisation, publié le 5 octobre, identifie le bioGNV, ce carburant à base de gaz produit dans les méthaniseurs, comme un débouché d'avenir. Les auteurs du document y voient un moyen de réduire la dépendance aux énergies fossiles dans les transports. Un point de vue partagé par l'Association des agriculteurs méthaniseurs de France (AAMF). Lors de son assemblée générale, le 29 septembre, la structure s'est fixé l'ambition de mettre en place 500 stations-services, adossées à son réseau d'adhérents.

« Modèle d'économie circulaire », selon l'AAMF

Si ces stations…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil