Méthanisation, le flux de projets parti pour s’arrêter net en 2024

Plus aucun projet de méthanisation dans un an ? C'est le pronostic formulé par l'Association des agriculteurs méthaniseurs de France (AAMF), le 14 février lors d'un point presse. En cause : les tarifs de rachat de l'énergie, revus à la baisse, qui handicapent les porteurs de projets.
AAMF
Adeline Canac, administratrice de l'AAMF, et Mauritz Quaak, vice-président.
L'Association des agriculteurs méthaniseurs de France (AAMF) ne veut pas tomber dans l'alarmisme, mais elle prévient : dans les conditions actuelles, la filière méthanisation pourrait purement et simplement arrêter de se développer en 2024. Au cœur du problème : les tarifs de rachat de l'énergie, revus à la baisse en 2020. Les porteurs de projets avaient alors trois ans pour continuer de profiter des tarifs précédents, fixés en 2011. Le contexte de crise sanitaire avait incité à ajouter 18 mois de délai de plus. Le calcul est simple : les nouveaux tarifs s'appliqueront pour les projets qui aboutiront à partir de…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil

Les cerises traitées au phosmet interdites en France

27 mars 2023
L’arrêté du 16 mars 2023, paru au Journal officiel du 25 mars, suspend, pour un an, l’introduction, l’importation et la mise sur le marché en France de cerises fraîches produites dans un pays autorisant le traitement des cerisiers avec des produits phytosanitaires contenant du phosmet....