Méthanisation : le projet Aqamétha doit objectiver la question des odeurs et de la qualité de l’air

De juin 2022 à juin 2024, Atmo France et les Associations agréées de surveillance de la qualité de l’air (AASQA) de six régions pilotent le projet Aqamétha. Objectif : évaluer scientifiquement la qualité de l'air et les odeurs générées à proximité de douze unités de méthanisation représentatives du parc français.
aqamétha ; méthanisation ; cive ; filière méthanisation ; solagro et GRDF
Depuis juin 2022, les Associations agréées de surveillance de la qualité de l’air, AASQA, de six régions (1) planchent sur les possibles effets de la méthanisation vis-à-vis de la qualité de l'air. Atmo France, qui fédère les AASQA, est derrière ce projet intitulé Aqamétha. « Nous sommes de plus en plus sollicités sur cette question, notamment par des riverains inquiets, rappelle Charlotte Lepitre, responsable projet et partenariat chez Atmo France. C'est l'occasion d'apporter des réponses concrètes. »

Objectiver les émissions de la méthanisation

Douze unités de méthanisation, retenues pour leur diversité de profils (à la ferme, collective,…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil