Milieux aquatiques, de nouveaux pesticides à surveiller

L’Ineris, en collaboration avec l’Office français de la biodiversité, a publié le 21 octobre les résultats d’une étude relative à la surveillance de contaminants chimiques dans l’eau. Les concentrations de certaines substances phytosanitaires ont été identifiées comme moyennement critiques : les herbicides diméthénamide, métolachlore, atrazine déséthyl en métropole ; l’herbicide métolachlore et l’insecticide imidaclopride en Outre-mer.
PAN 7
Aucune substance n’est identifiée comme très critique au regard du dépassement de la PNEC (Predicted no effect concentration - plus forte concentration de la substance sans risque pour l'environnement) dans l’eau de la métropole et d’Outre-mer. Telle est la conclusion de l’étude menée par l’Ineris, l’Institut national de l’environnement industriel et des risques, en collaboration avec l’OFB, l’Office français de la biodiversité. Cette étude, dont les résultats ont été publiés le 21 octobre 2021, fait le bilan des données de surveillance acquises de 2016 à 2018 pour les eaux de surface et les sédiments. Objectif de l’étude :…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil