Export à la baisse et concurrence accrue pour le blé français

Avec une production de blé tendre estimée par Agritel à seulement 29,2 Mt, dont 13,2 Mt exportables, la France se dirige vers une campagne de commercialisation bien différente de celle de l’an passé. Ses principaux concurrents sont au rendez-vous et sont compétitifs, alors que la demande, elle, pourrait se montrer plus timide, Covid oblige.
La France vient de réaliser sa deuxième plus faible récolte de blé tendre de la décennie, et il se pourrait que la campagne de commercialisation à venir ne soit pas des plus satisfaisantes. « Notre estimation de la collecte de blé tendre s’élève à 29,2 Mt. C’est une perte pour la filière, pour les producteurs comme pour les OS », estime Nathan Cordier, analyste chez Agritel, lors d’une conférence de presse le 26 août.

Concurrence accrue de la plupart des exportateurs

Plus généralement, l’Union européenne ne réalise pas une bonne moisson. Ce qui n’empêche pas la…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Autres articles du fil