Néonicotinoïdes sur betteraves, les conditions sont dévoilées

La possibilité de déroger à l’interdiction française d’utiliser des produits phytosanitaires de la famille des néonicotinoïdes pour les semences de betterave sucrière se fera sous conditions. Ces dernières sont mises en lumière dans un projet d’arrêté mis en consultation publique le 4 janvier 2021. 
La loi n° 2020-1578 du 14 décembre 2020, parue au Journal officiel du 15 décembre 2020, prévoit la possibilité d’autoriser de façon dérogatoire, jusqu’au 1er juillet 2023, l’utilisation de semences de betteraves sucrières traitées avec des produits phytosanitaires contenant des néonicotinoïdes. Un projet d’arrêté autorisant l’emploi d’imidaclopride (Gaucho 600 FS de Bayer) ou de thiamethoxam (Cruiser SB de Syngenta), pour une durée de 120 jours comme le prévoit l’article 53 du règlement (CE) n° 1107/2009, est en consultation publique jusqu’au 25 janvier 2021.

Listes de cultures suivantes à respecter

Le projet…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil