Nestlé, des premiers contrats « régénération des sols » attendus pour 2022

Pour atteindre la neutralité carbone en 2050, Nestlé actionne le levier agricole. La marque souhaite placer son approvisionnement français sous le signe de la régénération des sols. Une démarche globale qui mobilise notamment cinq coopératives et négoces à ce stade. Pour les agriculteurs pilotes de la démarche, des premiers contrats spécifiques seront signés en 2022.
Sols vivants; Nestlé
Copyright Sols Vivants
Quand un groupe de la dimension de Nestlé s'engage dans une démarche bas carbone, c'est tout un écosystème qui se met en action. La marque s'est donnée des objectifs de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre à horizon 2025 (-20 %) et 2030 (-50 %), sur la route de la neutralité carbone visée pour 2050. Pour le groupe, la France est pionnière sur cet enjeu. « L'agriculture, qui représente deux tiers de nos émissions, est surtout le meilleur levier de stockage du carbone, précise Pierre-Alexandre Teulié, directeur général communication et RSE de Nestlé France. Logiquement, c'est de…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil