Normes : le Corena se penche sur l'énergie, les surfaces d'intérêt écologiques et le pâturage

Le Comité de rénovation des normes agricoles (Corena) s’est réuni le 13 juillet, pour la première fois depuis l’élection d’Emmanuel Macron. Lors du blocage des raffineries, la FNSEA et les JA avaient demandé à ce que le Corena reprenne sa mission. «Ce comité doit lister les surtranspositions françaises de règlements européens, évaluer leur impact sur notre compétitivité, et le cas échéant les rejeter », avait alors insisté Christiane Lambert, présidente de la FNSEA.

Stockage de l’eau et pesticides

Le Corena a décidé de se pencher sur trois dossiers nouveaux : l’énergie à la ferme, les surfaces d’intérêt écologique dans le cadre de la Politique agricole commune et les pratiques du pâturage. Le comité va également poursuivre ses travaux sur l’irrigation et le stockage de l’eau, la ré-utilisation des eaux usées, la réduction de la pollution par les nitrates, l’usage des pesticides, les plans d’épandage, les zonages environnementaux, le statut de l’agriculteur, l’anticipation de la réglementation européenne ou encore la construction des nomes.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.