Normes, l’ISO se saisit de l’enjeu de la biodiversité

La biodiversité est de plus en plus prise en compte dans les politiques internationales et les stratégies des entreprises. Pour accompagner et structurer ces dynamiques, l’organisation internationale de normalisation, ISO, a lancé des travaux pour construire des normes internationales, pilotés par la France. Les premières normes sont attendues pour 2023.
L’ISO, l’organisation internationale de normalisation, est chargé d’élaborer des normes volontaires, devant permettre d’atteindre les objectifs fixés par la réglementation. En juin dernier, celle-ci a créé un comité technique spécialement dédié à la biodiversité. Une initiative inédite. « C’est la première fois qu’un comité s’intéresse exclusivement aux questions de biodiversité, indique Olivier Cartigny, en charge de la Commission biodiversité à l’Afnor*. Le sujet ne peut plus être traité comme un énième alinéa dans les politiques environnementales, il doit l’être à part entière. » La France animera les travaux devant permettre d’établir des normes internationales favorisant la biodiversité, à l’horizon 2023.…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil