Nouvelle Aquitaine : la coopérative Sèvre-et-Belle veut devenir un acteur majeur du bio

Le 29 novembre, se tenait l’assemblée de Sèvre-et-belle, une coopérative des Deux-Sèvres qui pèse, pour l’exercice 2017/18, 25,7 M€ de chiffre d’affaires. Parmi les projets évoqués par son directeur Médéric Brunet, celui de construire un silo de stockage dédié au bio. « Même si à peine 100 ha sont actuellement conduits en bio par nos adhérents, nous pensons que cela va augmenter, prévoit-il. Nous réfléchissons à un projet commun avec Océalia (16), la coop de Faye-sur-Ardin (79) et la CEA de Loulay (17). L’idée : mutualiser la collecte et la commercialisation. Cela passera par la construction d’un silo de stockage de plus de 10 000 t. Nous voulons devenir un acteur majeur du bio en Nouvelle-Aquitaine. » Il confie d’ailleurs avoir déjà été contacté par des clients potentiels.