Océalia prépare la certification de son « Sillon responsable »

Avec plus de 1 Md€ de chiffre d’affaires dégagé sur l’exercice passé, Océalia termine la campagne sur une bonne note mais se prépare déjà à la prochaine, « plus compliquée ». L’un des projets du groupe : développer sa démarche Sillon responsable, sur 70 % des hectares à l’horizon 2025. Cela devrait passer par la mise en place d’une certification. Thierry Lafaye, le directeur général, nous en dit plus.
Thierry ; Lafaye ; Ocealia
Pour la première fois, le groupe Océalia a, sur l’exercice 2021/22, dépassé le milliard d’euros de chiffre d’affaires. « Un niveau qui s’explique par la consolidation et l’extension du périmètre des activités du groupe mais surtout, par la forte inflation, explique Thierry Lafaye, le directeur général, interrogé par Référence agro, le 9 décembre, au lendemain de l’assemblée générale du groupe. Nous avons eu un double effet prix/volume. Le poste fertilisants voit, par exemple, son chiffre d’affaires progresser de 60 %. »

Poursuivre sur la voie de la diversification

Sur l’exercice passé, les filiales d’Océalia contribuent largement aux bons résultats. « Si elles pèsent…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil